ANNE DIGOUT, FORMATRICE EN BIENTRAITANCE à LYON

Formation professionnelle continue
Approche corporelle et qualité relationnelle au cœur du soin et de l’accompagnement

Intervenante en maison de répit


Les résidents des maisons de répit attendent de la part des soignants autant de savoir être - écoute, attention, respect et disponibilité - que de savoir-faire. La confrontation à la souffrance, à la douleur, à la vulnérabilité, l'imminence de la mort les rend particulièrement demandeurs d'une présence respectueuse des besoins implicites ou exprimés.

Dans le même temps, il convient d’être attentif à donner aux soignants les moyens nécessaires pour mettre en place et maintenir dans le temps ce type d’accompagnement de qualité auprès des résidents.

M'appuyant sur mes interventions régulières à la Maison de Vie, Besançon, de 2011 à 2014, je vous propose :
- un accompagnement individualisé des résidents, dans le cadre d'une prise en charge non médicamenteuse – détente, conscience du corps, toucher relationnel - de la douleur physique et de la souffrance intérieure. Un temps d'intimité avec soi-même qui restaure et entretient le sentiment de dignité et d'estime de soi, si propices à l'apaisement.
- un accompagnement des soignants, avec pour objectifs : la détente, le ressourcement, le soutien à la fonction de soignant et la prévention de l'usure compassionnelle. Un temps de retour à soi essentiel pour retrouver le sens de son engagement professionnel sans tomber dans le piège du don de soi sans limites.

Des ateliers collectifs réguliers peuvent aussi être envisagés pour les résidents comme pour les soignants. Je suis à votre disposition pour toute création de projet. Télécharger l'article de presse Libération (PDF)